Catégories

La vie de manuela escobar : le portrait intime de la fille de pablo escobar

La vie de manuela escobar : le portrait intime de la fille de pablo escobar

Si de nombreuses personnes connaissent la vie de Pablo Escobar ainsi que celle de son fils Juan Pablo Escobar Henao, ce n’est toujours pas le cas de la vie de Manuela Escobar. La vie de la fille du baron de drogue est presque un mythe pour certains acteurs de la société qui s’intéressent à l’univers du Cartel et de la cocaïne. Que devient alors la fille de Pablo Escobar après la mort de son père ? Retrouvez les faits marquants de la vie de Manuela Escobar dans cette petite biographie.

Manuela Escobar : un retour sur une naissance jouissive d’une fille très attendue

Manuela Escobar qui se nomme aujourd’hui Juana Manuela Marroquin Santos est la fille du baron de la drogue Pablo Escobar et de Maria Victoria Henao. Bien qu’il fût à la tête d’un important cartel de cocaïne en Colombie, Pablo Escobar, son père, a toujours rêvé d’une vie de famille apaisante.

A lire également : Sydney simpson, la fille d'o.j. simpson, et son parcours changeant avant de s'installer en floride

Manuela Escobar, née le 25 mai 1984 et son frère Juan vont offrir à Pablo, tout le bonheur auquel il était si attaché. Pour protéger sa fille, son père avait même décidé de scolariser la jeune Manuela Escobar à la maison.

Petite, Manuela Escobar vivait un véritable conte de fées puisqu’elle obtenait tout ce qu’elle réclamait. Son père avait juré sur sa vie de la protéger et celui-ci n’hésitait pas à mettre sa vie en jeu pour tenir sa promesse. En Colombie, les anniversaires de Manuela Escobar étaient des moments importants pour réunir toute la famille.

A voir aussi : Comment se taire sur un professeur ?

Manuela Escobar : sœur de Juan et fille cajolée de Pablo Escobar

Le Roi de la cocaïne et chef d’un grand cartel de drogue en Colombie, Pablo Escobar aimait très affectueusement Manuela Escobar, sa petite fille. La vie de celle ayant pour frère Juan se révèle être une véritable mine d’or. En effet, si sa vie de famille en Colombie était très plaisante, celle-ci est devenue cauchemardesque après le décès de son père.

Manuela Escobar selon les informations reçues de plusieurs sources était contrairement à son frère, l’enfant choyé par son père. Durant son enfance, elle avait le monde à ses pieds et les personnes du Cartel avaient pour obligation de la chérir pour éviter d’être en conflit avec Pablo Escobar. Ce qui n’était plus le cas lorsque son père fut abattu par un officier de Police.

Décès de Pablo Escobar : une descente aux enfers pour sa fille chérie

Après le décès de Pablo Escobar, la vie de sa fille est devenue un amas de souffrance. Manuela, sa maman et son frère Juan ont été obligés de fuir la Colombie pour éviter les représailles des ennemis de Pablo Escobar, son père.

C’est ainsi que la vie de cette famille pourtant respectée de tout le cartel en Colombie devint cauchemardesque. Après avoir parcouru de nombreux pays, dont le Mozambique et le Brésil à la recherche de la paix, c’est en Argentine que la famille de Pablo va finalement s’installer.

Manuela Escobar, son frère Juan et leur maman y sont arrivés avec des visas touristiques. Cependant, en tenant compte de leur situation, chaque membre de cette famille va bénéficier du statut de citoyen en exil de Colombie.

Ainsi, après la mort de Pablo Escobar, Manuela mène une vie tranquille loin de son pays d’origine la Colombie. Celle-ci évite des malentendus et met tout en œuvre pour rester dans l’ombre. C’est bien ce qui lui a permis jusqu’ici de mener une existence calme !

Manuela Escobar : une enfance marquée par la violence et la fuite

Manuela Escobar, la fille de Pablo Escobar, a vécu une enfance marquée par la violence et la fuite. Loin d’être un conte de fées, son parcours est empreint de douleur et de tragédie.

Dès son plus jeune âge, Manuela fut témoin des activités illégales menées par son père. Les réunions secrètes, les armements cachés et les hommes au comportement intimidant étaient monnaie courante dans leur résidence. La petite fille était souvent confinée à l’intérieur pendant que les affaires dangereuses se déroulaient à l’extérieur.

La vie de Manuela bascula lorsque son père devint le criminel le plus recherché du pays. Les menaces constantes pesant sur sa famille les poussèrent à fuir sans cesse pour échapper aux autorités gouvernementales ainsi qu’aux ennemis impitoyables qui cherchaient à prendre leur revanche.

Les déménagements fréquents rendirent difficile pour Manuela d’établir des liens durables avec ses pairs. Elle grandissait dans la peur constante d’être découverte ou enlevée par ceux qui voulaient faire payer Pablo Escobar pour ses crimes odieux.

En Argentine, où ils s’installèrent définitivement après avoir parcouru plusieurs pays en exil, Manuela vécut dans l’anonymat total afin d’éviter toute attention indésirable. Sa mère faisait tout ce qui était en son pouvoir pour protéger sa fille des regards curieux et garder intacte leur nouvelle identité.

Malgré ces circonstances difficiles, certains moments heureux illuminèrent la vie de Manuela. Elle se souvient avec émotion des moments où son père lui offrait des cadeaux extravagants ou l’emmenait en voyage à travers le monde. Ces instants de bonheur étaient souvent ternis par la réalité sombre qui les entourait.

Aujourd’hui, Manuela Escobar est une femme adulte qui tente de se reconstruire après avoir vécu une enfance marquée par la violence et la fuite. Son histoire tragique nous rappelle les conséquences déchirantes que peut engendrer le choix d’une vie criminelle sur les êtres chers.

Malgré tout cela, Manuela garde un certain espoir pour l’avenir. Elle souhaite utiliser son expérience personnelle pour aider ceux qui ont été touchés par le crime et plaide en faveur de programmes de prévention afin d’éviter que d’autres enfants ne subissent le même destin qu’elle.

La vie tumultueuse de Manuela Escobar est un témoignage poignant des ravages causés par la criminalité et illustre aussi sa résilience face à l’adversité.

La reconstruction de Manuela Escobar : entre ombre et lumière

Après avoir survécu à une enfance marquée par la violence et la fuite, Manuela Escobar s’est engagée dans un processus de reconstruction complexe. Elle a dû apprendre à vivre avec les séquelles émotionnelles qui ont découlé de son passé tumultueux.

La vie après la mort de Pablo Escobar n’a pas été facile pour Manuela. Elle a dû affronter le regard méfiant des autres, qui associaient automatiquement son nom à celui du célèbre criminel. La stigmatisation sociale était omniprésente, et il lui a fallu beaucoup de courage pour surmonter cette image négative qui lui collait à la peau.

Malgré ces obstacles, Manuela a réussi à se forger une identité propre en dépassant l’ombre pesante de son père. Elle s’est investie dans des études supérieures et est diplômée en psychologie. Cette expérience personnelle difficile lui a donné une compréhension profonde des traumatismes.

Articles similaires

Lire aussi x